Solenopsis punctaticeps Mayr st. fur , Santschi, F., 1926

Santschi, F., 1926, Description de nouveaux formicides éthiopiens (IIIme partie)., Revue de Zoologie Africaine 13, pp. 207-267: 230-231

publication ID

3617

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/2342F8F2-139D-4263-1209-25D83F2A587B

treatment provided by

Christiana

scientific name

Solenopsis punctaticeps Mayr st. fur
status

n. st.

Solenopsis punctaticeps Mayr st. fur  HNS  . n. st.

[[ worker ]]. Long: 2,5 a 3 mm. Brun roussatre fonce, tete noiratre chez les grandes [[ worker ]], appendices roussatres. Mandibules, epistome et scapes roux brunatre. Lisse avec une ponctuation aussi dense que chez punctaticeps  HNS  . Pilosite dressee assez courte et abondante. (Plus courte et abondante que chez caffra  HNS  For). Les appendices n'ont qu une pubescence couchee ou tres oblique. Dents de l'epistome aussi saillantes que chez caffra  HNS  . La tete aussi large que chez le type avec un large sillon frontal. Le thorax parait un peu plus bas. L'epinotum est imprime en long derriere et sa face declive plane et nettement bordee.

[[ queen ]]. Long: 6,5 a 7 mm. Noire. Gastre brun jaune fonce, bien plus obscur que chez les autres races. Bord terminal des mandibules, articulations du scape, funicule et tarses roussatres. Cuisses roux brunatres. Tete aussi ponctuee que chez punctaticeps  HNS  et striolee devant, lisse entre les points derriere. (La ponctuation est plus faible et espacee chez caffra  HNS  ). Les carenes de l'epistome sont moins ecartees que chez punctaticeps  HNS  , le milieu du bord anterieur plus avance avec un denticule median entre ceux, assez reduits, terminant les carenes; pas de tubercules ni dents externes. Ailes hyalines a nervures jaune brunatre.

[[ male ]] Long: 5,5 mm. Noir, funicule, articulations des pattes et tarses jaune brunatre terne.

S. Rhodesia: Vumbi Mts. 5700 fts. (G. Arnold, 2 - 1511, 1924).

Bien distincte de caffra  HNS  dont la [[ queen ]] est bien plus petite et plus claire. Distincte aussi par son epistome de punctaticeps  HNS  dont le gastre est aussi plus clair. L'ouvriere est aussi bien plus claire chez le type, dont je possede des exemplaires recus autrefois de Mayr. Forel a decrit la st. caffra  HNS  sur des exemplaires du Transvaal et du Natal. Wheeler retient comme type les premiers dont je possede des cotypes [[ queen ]], qui sont si differents de fur  HNS  tandis que les [[ worker ]] du Natal, recus egalement de Forel, se rapportent plutot a fur  HNS  . Je pense que cette espece a besoin encore d'une revision malgre les contributions de Santschi (1914) d'Emery (1915) et d'Arnold (1916).