Camponotus (Orthonotomyrmex) vividus

Santschi, F., 1926, Trois notes myrmécologiques., Annales de la Société Entomologique de France 95, pp. 13-28 : 17-18

publication ID

https://doi.org/10.5281/zenodo.6288025

DOI

https://doi.org/10.5281/zenodo.6288025

persistent identifier

https://treatment.plazi.org/id/41E34E65-CC73-0A9F-D14C-D66966BA7DA0

treatment provided by

Christiana

scientific name

Camponotus (Orthonotomyrmex) vividus
status

 

Camponotus (Orthonotomyrmex) vividus   HNS

Sants., 1915, Ann. Soc. Ent. France, LXXXIV, p. 264.

Cette espece, commune dans toute l'Afrique tropicale varie beaucoup entre les individus d'un mome nid et fort peu d'une variete a l'autre; ce qui rend difficile leur determination. J'ai cherche ici a en fixer les caracteres les plus saillants, bien que ceux-ci soient loin d'avoir la constance necessaire pour en etablir autre chose que des varietes.

J'ai d'abord essaye de determiner le type de Smith d'apres un croquis d'un cotype du British Museum que M. Crauley a bien voulu jaire pour moi. Le profil du thorax est voisin de C. meinerti   HNS For. mais l'epinotum plus anguleux et la suture mesoepinotal plus enfoncee. Je possede une serie de 9 individus de la Sierra-Leone, patrie du type et autant desregions voisines du Senegal, Guinee francaise, Cote-d'Ivoire et Dahomey, qui portent les. caracteres ci-dessus et sont relativement plus petits que meinerti   HNS . L' [[ worker ]] maxima, celle dont les scapes ne depassent guere le bord posterieur de la tete atteint au plus 8 mm. L'epistome, comme chez toutes les autres varietes, presente une impression plus ou moins nette dans le tiers ou le quart posterieur de la ligne mediane et deux plus petites, en fossettes allongees vers les angles posterieurs de cette piece. Ces dernieres se retrouvent chez les ouvrieres de toutes tailles et de toutes varietes, tandis que l'impression mediane s'efface des les [[ worker ]] media major et se remplace peu a peu par une carene plus accusee chez les [[ worker ]] minor.

Camponotus (Myrmopelta) vividus Sm. v. meinerti   HNS (For.) Fig. G. H.

Camponotus meinerti Forel   HNS , 1886, Ann. Soc. Ent. Belgique, XXX. p. 189, [[ worker ]] [[ queen ]]

Camponotus (Myrmentoma) meinerti Forel   HNS , 1912, Mem. Soc. Ent. Belgique, XX, p. 91,

Camponotus (Orthonotomyrmex) meinerti Forel   HNS , 1913. Rev. Suisse Zool. XXI, p. 670.

Camponotus (Orthonotomyrmex) vividus Wheeler   HNS , 1922, Bul. Am. Mus. nat. Hist. XLV, p. 975 (partim).

Camponotus (Myrmamblys) vividus Emery   HNS , 1925, Cat. Gen. Insc. Formicinae   HNS , p. 142 (partim).

Cette variete est facile a reconnaitre grace a la description detaillee de Forel (1886). Elle atteint chez l' [[ worker ]] maxima 11 mm. Le profil du thorax est plus continu, la suture mesoepinotale plus evasee et moins profonde que chez le type. La [[ queen ]] est plus robuste, la tete largo de 2,8 mm. Cette variete est surtout repandue dans l'Angola, le Bas et le Moyen Congo et le Cameroun.

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hymenoptera

Family

Formicidae

Genus

Camponotus