Polyrhachis Wellmani , Forel, A., 1909

Forel, A., 1909, Fourmis du Musée de Bruxelles. Fourmis de Benguela récoltées par M. Creighton Wellman, et fourmis du Congo récoltées par MM. Luja, Kohl et Laurent., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 53, pp. 51-73: 68-69

publication ID

4018

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/557080C1-1EE9-8841-E66D-767C88B53F42

treatment provided by

Christiana

scientific name

Polyrhachis Wellmani
status

n. sp.

Polyrhachis Wellmani  HNS  n. sp.

— [[ worker ]]. — Long. 8 a 8,5 mill. — Ressemble a s'y meprendre a la P. schistacea, Gerst  HNS  , typique, mais en differe comme suit:

La tete a un bord posterieur legerement plus marque. L'epistome n'a pas de carene. Le thorax, surtout le pronotum, est plus etroit; les epines du pronotum sont plus rapprochees, moins divergentes et moins longues. L'ecaille n'a que deux fortes epines plus divergentes que chez schistacea  HNS  et legerement courbees en arriere a ses angles superieurs; pas trace d'epines laterales.

En outre, l'ecaille est bien plus epaisse au sommet, c'est-a dire plus convexe au haut de sa face anterieure, et les epines, au lieu d'etre dirigees en haut, sont dirigees a la fois en haut et en arriere; pas trace non plus de dents entre les deux epines dont la disposition rapprochent cette espece du groupe armata  HNS  , dives  HNS  , etc., lors meme qu'elle appartient a tous les autres egards au groupe relucens  HNS  . Les pattes et les antennes sont un peu plus courtes que chez la schistacea  HNS  ; les scapes ne depassent le bord occipital que de leur moitie (chez la schistacea  HNS  de pres des 2 / 3). Enfin l'epistome est plus luisant, superficiellement sculpte (chez la schistasea et subsp. rugulosa  HNS  carene et mat, aussi un peu plus large).

A part cela, la forme, la sculpture, la couleur, la pubescence et la pilosite sont identiques a celles de la schistacea  HNS  typique a un tel point qu'on peut se demander s'il s'agit de parente tres proche, de mimetisme ou de convergence.

La schistacea  HNS  habite surtout la cote orientale de l'Afrique tropicale; neanmoins j'en possede un exemplaire des bouches du Congo.