Technomyrmex Schoutedeni, Forel, A., 1910

Forel, A., 1910, Note sur quelques fourmis d'Afrique., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 54, pp. 421-458: 447-448

publication ID

4026

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/6B88CB39-3ABE-B156-BB0D-7F3E6FCC0AD4

treatment provided by

Christiana

scientific name

Technomyrmex Schoutedeni
status

n. sp.

Technomyrmex Schoutedeni   HNS   n. sp.

- [[ worker ]]. - Les palpes maxillaires ont 6, les labiaux 4 articles. Le gesier est identique a celui de l' albipes   HNS   , du sophiae   HNS   , etc. - Long. 3.6 a 4.3 mill. - Mandibules grandes, peu luisantes, extremement finement striolees ou chagrinees, avec quelques gros points piligeres. Leur bord terminal est grand, pas oblique, arme devant de 5 fortes dents et de 3 petites entre elles; derriere il a environ 10 dentelures dont les 7 posterieures sont extremement fines et serrees. Epistome peu convexe, avec des lobes lateraux tres developpes et releves, comme chez l´Andrei Em.; son bord anterieur est tres largement et indistinctement echancre, subentier. Aire frontale tres grande, triangulaire, a suture indistincte. Tete ovale-trapeziforme, fortement retrecie devant, faiblement a l'occiput, a cotes convexes, fortement excavee derriere. Yeux plutot grands, un peu en avant du milieu. Le scape depasse le bord occipital d'environ 1 / 6 de sa longueur. Premier article du funicule aussi long que les deux suivants reunis; avantdernier article aussi epais que long; les autres un peu plus longs qu'epais. Promesonotum mediocrement convexe, avec une forte suture enfoncee. Disque du mesonotum legerement plus long que large. Segment intermediaire (metanotum) distinct au fond d'une large et profonde echancrure mesoepinotale, surmonte de deux stigmates tres proeminents. La face basale de l'epinotum forme une bosse semblable a celle du T. semiruber   HNS   EM., mais plus convexe et un peu plus elevee, tombant aussi verticalement sur l'echancrure, aussi large que longue, terminee derriere de chaque cote par un stigmate proeminent, subdentiforme. En bas, de chaque cote de la face declive (qui est plus courte que la basale et passe a elle sans limite distincte) se trouve un 2 me stigmate bien plus epais, tuberculiforme et fortement poilu. Pedicule a ecaille entierement soudee. Orifice du cloaque en fente, absolument terminale; abdomen assez pointu.

Tete et pronotum subopaques, en partie mats, tres densement ponctues, en partie reticules-ponctues, ces deux sculptures passant de l'une a l'autre. Mesonotum et epinotum mats, densement reticules-ponctues. Abdomen luisant, finement reticule. Membres densement ponctues, plutot luisants. Pilosite dressee a peu pres nulle (2 ou 3 poils jaunatres sur le corps). Pubescence adjacente tres fine, jaunatre, fort distincte et plutot abondante partout, mais sans faire duvet.

Brun; mandibules d'un roux terne; abdomen d'un jaune sale un peu brunatre.

[[ queen ]]. - Long. 5.8 a 6.6 mill. - Le scape depasse le bord occipital d'a peine son epaisseur. Articles 7 a 10 du funicule un peu plus epais que longs. Thorax plus etroit que la tete. Mesonotum petit, fortement depasse devant par le pronotum. Face basale de l'epinotum a peine plus courte que la declive, peu convexe, subhorizontale. Ailes extremement courtes, n'atteignant que le 2 me tiers de l'abdomen, faiblement jaunatres, avec les nervures d'un brun jaunatre, deux cellules cubitales, la radiale fermee et pas de discoidale. Du reste comme l'ouvriere, mais la tete plus mate.

[[ male ]]. - Long. 3.4 - 3.6 mill. - Tete plus large que longue. Scape long comme les 3 premiers articles du funicule. Pedicule avec une ecaille tres inclinee en avant. Valvules genitales grandes. Mandibules jaunes; abdomen d'un brun jaunatre; ailes subhyalines a nervures tres pales, aussi courtes que chez la [[ queen ]]

Scutellum proeminent. Sculpture et tout le reste comme chez l'ouvriere et la [[ queen ]].

Bena Dibule, Congo belge (Luja). Voisin d' Andrei   HNS   Em., mais bien distinct (Musee du Congo belge).