Chenopodium vulvaria, L.

René Maire, 1962, Chenopodium vulvaria, Flore de l'Afrique du Nord, Paris: Paul Lechevalier, pp. 29-30: 29-30

publication ID

5161-7797-8064

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/80A88DA2-EC84-174E-DD86-ABA2A81E1B11

treatment provided by

Quentin

scientific name

Chenopodium vulvaria
status

 

916. C. vulvaria L.  , Sp. p. 220 (1753); Desf., Fl. Atl. 1, p. 215; B. et T., Fl. Alg. p. 752, et Fl. Syn. p. 285; B. et B., Cat. Tun. p. 360; Pamp., Pl. Trip. p. 69, et Fl. Ciren. p. 176; J. et M., Gat. Maroc, p. 181, 972; Maire, Sahara central, p. 80. -

®. Herbe glauque et farineuse, exhalant dans toutes ses parties une forte odeur de triméthylamine. Tige 15-60 cm long., dressée, ascendante ou cou-chée, puis ascendante, rarement simple, ordinairement rameuse, souvent dès la base, à rameaux étalés, un peu anguleuse-striée; rameaux souvent plus longs que la tige principale. Feuilles pétiolées, relativement petites; pétiole pouvant atteindre 2 cm; limbe pouvant atteindre 4x2 cm, ordinairement bien plus petit, ovale-rhomboïdal, ou ovale-deltoïde, obtus ou subaigu et un peu apiculé au sommet, ordinairement entier, parfois ± hasté par 2 dents latérales, accompagnées ou non d'une ou deux dents supplémentaires, peu marquées, farineux sur les deux faces, puis glabrescent sur la face supérieure, trinervié et ± atténué-cunéiforme à la base. Fleurs en glomérules nus, disposés en épis au sommet de la tige et des rameaux, formant une panicule nue ou ± feuillée; fleurs toutes ⚥ ou accompagnées de fleurs emale. Périanthe à 5 sépales ± brièvement concrescents à la base, très farineux- papilleux extérieurement, obtus, non carénés; périanthe fructifère fermé, couvrant complètement le fruit. Etamines 5, à filets subulés, dilatés et concrescents en anneau très court à leur base; anthères exsertes, jaune pâle, ovées, c. 0,6 mm. Style court, à 2 stigmates filiformes. Akène à péricarpe membraneux. Graines horizontales (ou rarement quelques-unes verticales), lenticulaires, noires, lisses, très obscurément réticulées, luisantes, 1-1,25 mm diam., à marge obtuse, à radicule légèrement saillante, n = 9. Floraison: mai-août, et après les pluies dans le Sahara central.

A. Tiges souvent rameuses dès la base, ascendantes, plus rarement dressées; rameaux étalés; feuilles entières:

var. typicum Beck  , FI. N. Oest. p. 330 (1890), ampl. Maire et Weiller. - Type de l'espèce.

B. Feuilles assez grandes, atteignant 3,5 cm long., ovales-rhom- boïdales. Tiges ascendantes ou dressées:

f. normale Maire et Weiller.  - C. V. var. typicum Beck  , sensu stricto. - Type de la variété.

BB. Feuilles petites, atteignant au plus 1,5 cm long. Tiges ordinai-rement couchées:

f. microphyllum Moq.  , Chen. Enum. p. 24 (1840), ut var.

AA. Tiges dressées, pouvant atteindre 60 cm de hauteur, simples à la base, à rameaux courts, dressés, formant une panicule terminale, étroite; feuilles subhastées par deux dents latérales, parfois un peu sinuées-dentées au-dessus, souvent étroites, surtout les supérieures qui sont presque lancéolées:

var. incisum Maire  in M., C.

Champs cultivés, jardins, décombres, pâturages fumés par le bétail. Plante nitrophile.

Var. typicum  . - Cyr. çà et là de Derna à Cyrène. - Tr. Oasis de Tripoli. - T. Assez commun dans le Nord, plus rare dans le Centre. - Alg. Assez commun dans le Tell, plus rare dans les Aurès, l'Atlas saha-rien et les Hauts-Plateaux. - M. Assez commun dans le Nord, le Centre, l'Ouest et le Sud-Ouest; Moyen-Atlas; Grand-Atlas; Anti-Atlas.

F. microphyllum  çà et là avec le type.

Var. incisum  . - Sahara central: Hoggar, jusqu'à 3 000 m; Tefe-dest.

Aire géographique. - Europe. Asie occidentale. Canaries. Egypte.

Var. incisum  : Tibesti.