Prenolepis (Nylanderia) Lietzi , Forel, A., 1908

Forel, A., 1908, Fourmis de Costa-Rica, récoltées par M. Paul Biolley., Bulletin de la Societe Vaudoise des Sciences Naturelles 44, pp. 35-72: 66-67

publication ID

4014

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/9017F508-51B8-84BF-656C-21333B3D3B04

treatment provided by

Christiana

scientific name

Prenolepis (Nylanderia) Lietzi
status

n. sp.

Prenolepis (Nylanderia) Lietzi  HNS  n. sp.

[[ worker ]] L. 2,2 a 2,5 mill. Plus grele que la vividula  HNS  . Mandibules etroites, armees de 6 petites dents inegales, assez luisantes, en partie finement striees. Epistome convexe, entier, sans carene. Aire frontale au moins deux fois plus large que longue, legerement echancree derriere, a cotes mediocrement convexes. Yeux plutot grands, situes un peu en avant du milieu des cotes. Les scapes depassent le bord occipital de plus des 2 / 5, mais de moins de la moitie de leur longueur. Promesonotum allonge et faiblement convexe. Mesonotum plus long que large. Echancrure lentement evasee, surtout devant, avec les stigmates situees sur sa declivite anterieure. Face basale du metanotum courte et mediocrement convexe, plus courte que la declive dont elle est mal separee par une courbe inclinee. Ecaille basse, obtuse au sommet et tres inclinee en avant.

Plus chagrinee et moins luisante que la vividula Nyl  HNS  , surtout sur la tete et sur l'abdomen; ce dernier subopaque. Pubescence longue, jaunatre, plus abondante sur l'abdomen, plus espacee ailleurs. Pilosite dressee comme chez la vividula  HNS  , brun fonce, mais un peu plus clair-semee sur le thorax. Sur l'abdomen, la pubescence ressemble a s'y meprendre a des stries longitudinales.

D'un jaune rougeatre un peu plus vif sur la tete; une bande brune a la base de. l'abdomen et une bande transversale etroite de meme couleur a l'extremite de chaque segment. Antennes (sauf vers l'extremite), milieu des cuisses et tibias brunatres.

[[ queen ]] L. 3,5 mill. Tete plus large que longue, au moins aussi large que le thorax. Face basale tres courte. Ailes enfumees de brunatre (mediocrement), avec les nervures brunes. Assez fortement pubescente. Du reste comme l'ouvriere, mais plus foncee, d'un brun jaunatre; bandes de l'abdomen larges et fondues; funicules entierement d'un jaune rougeatre. Surubres pres San Mateo, Costa Rica, dans la terre, avec des termites; mome localite, sous les pierres (P. Biolley).

M. Tonduz m'a envoye une [[ worker ]] plus foncee, provenant aussi de Costa Rica, et qui n'est qu'une variete de cette espece que je dedie au Dr H. Lietz, initiateur des Landerziehungsheime. La taille plus grele, la sculpture et la couleur distinguent cette espece de sa voisine la P. vividula  HNS  Nyl. La P. Bruesi  HNS  Wheeler est beaucoup plus robuste et luisante.