Monomorium Havilandi, Forel, A., 1910

Forel, A., 1910, Note sur quelques fourmis d'Afrique., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 54, pp. 421-458: 443-444

publication ID

4026

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/D5CD5651-FF18-2FFE-8F98-8E60EF794AB9

treatment provided by

Christiana

scientific name

Monomorium Havilandi
status

n. sp.

Monomorium Havilandi   HNS   n. sp.

- [[ worker ]]. - Long. 2.5 mill. - Mandibules fortement striees, tridentees. Epistome entier, fortement concave entre ses deux carenes qui sont ecartees, presque contigues aux aretes frontales et se continuant de cote dans le bord anterieur. Tete presque carree, un. peu plus longue que large et un peu plus large devant que derriere, a cotes faiblement convexes, largement concave derriere. Les yeux sont assez grands, un peu allonges, situes entre le milieu et le tiers anterieur. Le scape n'atteint pas tout a fait le bord posterieur de la tete. Articles 3 a 8 des funicules plus epais que longs. Massue peu epaisse; avant-dernier article seulement un peu plus grand que le precedent. Promesonotum convexe, sans suture distincte. Echancrure un peu plus faible que chez le gracillimum. Epinotum convexe, passant par une courbe insensible de la face basale a l'a face declive. Face basale nullement deprimee, assez etroite (plus large que chez egens   HNS   ), un peu convexe transversalement, longue comme la face declive. Premier n oe ud cuneiforme arrondi, convexe dessous comme chez le minutum   HNS   , avec un petiole anterieur court, bien plus court que lui, et muni en dessous d'une dent obtuse. Second n oe ud, petit, plus bas et pas plus large que le 1 er, un peu plus large que long.

Joues, aretes frontales et fossettes antennaires striees-ridees. Le reste de la tete lisse avec une ponctuation espacee forte et abondante. Thorax et pedicule densement et pas tres finement reticulesponctues et mats, sauf le dos qui est reticule et subopaque, meme lisse au milieu du promesonotum. Abdomen et pattes lisses. Une pilosite dressee jaunatre, pointue et. assez courte assez abondamment dispersee sur tout le corps, surtout sur l'abdomen. Les pattes et les scapes n'ont qu'une pubescence adjacente qui se trouve aussi sur le corps, surtout sur la tete.

Noir; mandibules rougeatres; antennes et pattes d'un brun roussatre.

[[ queen ]]. - Long. 5: 5 mill. - Tete a peu pres exactement carree; articles du funicule un peu plus allonges. Thorax plus etroit que la tete. Epinotum a dos borde, transversalement plan, longitudinalement convexe d'un bout a l'autre. Pedicule comme chez l'ouvriere, mais sans convexite ni dent distincte sous le 1 er n oe ud. Abdomen allonge. Du reste, exactement la forme de l'ouvriere (aussi les mandibules).

Tete finement striee sur presque toute sa face anterieure; les gros points en fossettes encore plus abondants, et plus forts que chez l'ouvriere. Epinotum et n oe uds du pedicule densement reticules-ponctues et mats; dos de l'epinotum densement strie en travers. L'abdomen et le reste du thorax sont lisses; cotes du mesonotum avec de gros points epars. Pilosite et couleur de l'ouvriere, mais les mandibules sont d'un jaune rougeatre et le bord des segments abdominaux est brunatre. Ailes manquent.

Natal (M. Haviland).

Differe du gracillimum   HNS   , de l´ Emeryi   HNS   et de toutes les especes voisines a moi connues par sa sculpture et sa forme.