Camponotus maculatus subsp. adenensis, Emery, C., 1893

Emery, C., 1893, Voyage de M. E. Simon à l'île de Ceylan (janvier - février 1892). 3 e Mémoire. Formicides., Annales de la Société Entomologique de France 62, pp. 239-258: 19-20

publication ID

3767

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/E95C9066-0932-3415-2006-2C4426F0B690

treatment provided by

Christiana

scientific name

Camponotus maculatus subsp. adenensis
status

n. subsp.

C. maculatus, sous-esp. adenensis  HNS  , n. subsp.

- C. sylvaticus  HNS  var. Emery, Ann. Mus. civ. Genova, XVI, 1881, p. 524.

Cette forme ressemble beaucoup, pour la forme, la couleur et la coloration, a la sous-espece compressus  HNS  Fabr. Elle en differe surtout par la taille bien plus faible et par l'absence totale d'aiguillons au bord inferieur des tibias.

[[ worker ]] maxima: Long, totale 9 - 11 mill.; tete 3,2 x 2,7 mill.; scape 2,3 mill.; cuisse post. 3 mill.

[[ worker ]] minima: Long, totale 4 1 / 2 - 5 mill.; tete 1,3 x 1,1 mill.; scape 1,8 mill.; cuisse post. 2 mill.

[[ queen ]]: Long, totale, 11 mill.; tete 2,8 x 2,3 mill.; scape 2,5 mill.; cuisse post. 3 mill.

Chez la [[ worker ]] maxima, la tete et le corselet sont tres densement ponctuesreticules et tout a fait mats, avec des points enfonces clairsemes, donnant naissance a de tout petits poils couches. Les mandibules sont assez luisantes, a 6 dents. L'abdomen est finement et regulierement striole entravers, ce qui lui donne un reflet soyeux. La couleur est noire, avec les funicules et les pattes ferrugineux, l'extremite des cuisses et le haut des tibias un peu rembrunis. La tete n'a que tres peu de longs poils dresses; ils sont plus nombreux sur le thorax et l'abdomen; aucun poil sur les joues; pubescence couchee tres courte et tres eparse sur tout le corps. Le lobe de l'epistome est fortement avance, avec les angles lateraux bien marques; le dos du thorax a peu pres comme chez C. aethiops  HNS  ; l'ecaille plutot mince, avec le bord superieur tres emousse.

Chez les petites [[ worker ]], la ponctuation est plus fine et la surface du corps plus luisante, la couleur du thorax est ordinairement plus claire, d'un brun ferrugineux, avec le dos plus fonce. La tete est allongee, regulierement arrondie en arriere, comme chez C. aethiops  HNS  ; l'ecaille est assez epaisse.

Chez la [[ queen ]], la sculpture de la tete est comme chez la [[ worker ]] maxima; le corselet est plus luisant et un peu rougeatre, surtout sur les flancs et vers le bas.

Cette forme avait ete deja recoltee a Aden par M. le marquis Doria. Un exemplaire [[ worker ]] d'Assab differe par la sculpture de l'abdomen qui n'est pas striole, mais irregulierement transversalement ponctue-reticule. le l'appellerai var. assabensis  HNS  , n. var.