Pandanus malgassicus Pic.Serm.

Laivao, Michel O., Callmander, Martin W. & Buerki, Sven, 2007, Révision de Pandanus sect. Foullioya Warb. (Pandanaceae) à Madagascar, Adansonia (3) 29 (1), pp. 39-57: 48-49

publication ID

http://doi.org/10.5281/zenodo.5370762

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/039687C4-0529-B172-FF2F-D5CDFBCEFBFC

treatment provided by

Marcus

scientific name

Pandanus malgassicus Pic.Serm.
status

 

3. Pandanus malgassicus Pic.Serm.  

Mémoires de l’Institut scientifique de Madagascar, série B, 3 (1): 101, fig. 18a-d (1951). — Type   : Madagascar, Prov. Toamasina, forêt littorale près de Vatomandry, [19°20’S, 48°59’E], 1.XI.1921, Perrier de la Bâthie 14095 (holo-, P; iso-, FI) GoogleMaps   .

Pandanus bilamellatus Martelli, Mémoires de l’Institut   scientifique de Madagascar, série B, 3 (1): 101, figs 18i-m (1951). — Type: Madagascar, Prov. Fianarantsoa, bois humide et sablonneux dans le bassin de Faraony, forêt orientale, [0-100 m], [21°47’S, 48°10’E], X.1911, Perrier de la Bâthie 11909 (holo-, P; iso-, FI), syn. nov GoogleMaps   .

MATÉRIEL EXAMINÉ. — Madagascar. Prov. Fianarantsoa, Nosy Varika, Ambahy forest , 3 m, 20°46’09’’S, 48°28’46’’E, 22.IV. 2004, Rogers 297 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Nosy Varika, Ambahy , 9 m, 20°48’07’’S, 48°28’56’’E, 15.II.2004, Rabehevitra 868 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Nosy Varika, forêt d’Ambahy , 20°46’S, 48°29’E, 11.XII.2002, Rabenantoandro 1163 ( MO) GoogleMaps   . — Nosy Varika, Ambahy , forêt sur sable, 20°46’15’’S, 48°28’48’’E, 21.III.2003, Rabevohitra 4673 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Nosy Varika, forêt d’Ambahy , 20°46’S, 48°29’E, 17.XI.2003, Rabevohitra 4817 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   .

Prov. Toamasina, forêt littorale au sud de Tamatave, 30 m, 18°49’S, 49°08’E, 10. V.1928, Decary 6469 ( P) GoogleMaps   . — Tampolo STF, [17°17’S, 49°23’30’’E], 24.II.1969, Guillaumet 2380 ( TAN) GoogleMaps   . — Tanambaovao sur la piste allant à Analalava , forêt littorale sur sable blanc, 35 m, 17°41’10’’S, 49°30’10’’E, 15.VII.2005, Laivao & Arthur 182 bis ( TAN) GoogleMaps   . — Piste allant à Analalava , forêt littorale sur sable blanc, 40 m, 17°41’17’’S, 49°30’01’’E, 15.VII.2005, Laivao & Arthur 185 ( TAN) GoogleMaps   . — Piste allant à Analalava , forêt littorale sur sable blanc, 40 m, 17°41’17’’S, 49°30’01’’E, 15.VII.2005, Laivao & Arthur 186 ( TAN) GoogleMaps   . — Tampina , sud de Tamatave, bois sablonneux, [0-50 m], [18°31’S, 49°17’E], XII.1920, Perrier de la Bâthie 13289 bis ( P) GoogleMaps   . — Vohibola , forêt littorale, 5 m, 18°33’34’’S, 49°15’17’’E, 12.II.2003, Lowry 6059 ( MO, NEU, P, TEF) GoogleMaps   . — Masomeloka, forêt littorale sur sable de Nankinana , 23 m, 20°21’44’’S, 48°37’05’’E, 11.II.2004, Ludovic & Rabehevitra 550 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Forêt de Vohibola , 8 m, 18°33’56’’S, 49°15’24’’E, 4.VIII.2003, Rabehevitra 395 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Ambodibonara , forêts de Nankinana, 40 m, 20°22’21’’S, 48°33’15’’E, 8.XI.2003, Rabehevitra 690 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Forêt de Vohibola , 18°35’36’’S, 49°15’00’’E, 10.II.2003, Rabevohitra 4452 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Sainte Marie, forêt d’Ambohidena sur sable, 16°51’01’’S, 49°57’18’’E, 18.II.2004, Rabevohitra 4995 ( G, MO, P, TEF) GoogleMaps   . — Tampolo STF, 0-150 m, 17°16’52’’S, 49°34’44’’E, 24. I.1995, Raholivelo 166 ( TAN) GoogleMaps   . — Antanambao-Ambodimanga, Soanierana-Ivongo , forêt littorale sur sable, 16°54’30’’S, 49°35’00’’E, 16. V.2003, Razakamalala 498 ( MO, TEF) GoogleMaps   . — Sainte-Marie, forêt littorale d’Ambohidena , 10 m, 16°50’25’’S, 49°57’09’’E, 19.II.2004, Razakamalala 975 ( MO, P, TEF) GoogleMaps   .

DESCRIPTION

Arbuste ramifié, 2-4 m de hauteur, à stipe épineux d’environ 2,5 cm de diamètre. Feuilles sub-membraneuses, 50 cm de longueur (jusqu’à 80 cm à l’état jeune), 1,5 cm de largeur au milieu (jusqu’à 2,5 à l’état jeune), 1,5 cm près de la gaine; limbe linéaire se rétrécissant progressivement dans le tiers apical, apex acuminé, acumen de 2-8 cm de longueur et 1 mm de largeur. Gaine 0,8-1 cm de longueur, 1,6 cm de largeur à l’apex, 1,8 cm à la base. Bractées sous-tendant l’infrutescence, de la plus basale en remontant vers le polysyncarpe: 20 × 2,5 cm (naviculaire, oblongue, acuminée et à bords marginaux ± parallèles), 13 × 2,5 cm (naviculaire, oblongue, acuminée et à bords marginaux ± parallèles), 5 × 3 cm (naviculaire, oblongue, acuminée et à bords marginaux ± parallèles), 3 × 2 cm (naviculaire, ovale-oblongue, acuminée). Infrutescences terminales, polysyncarpiques, (3-)4-6 syncarpes, 10-13 cm de longueur; syncarpes globuleux, sessiles, (1,5-)2(-2,5) cm de diamètre, composés d’environ 50 drupes; trognon globuleux, 1,8 mm de diamètre; pédoncule trièdre, 5 cm de longueur, 5 mm de largeur à l’apex, 3 mm au milieu. Drupe obpyramidale, 6-7 mm de longueur, 3,5-4,5 mm de largeur et 3-3,5 mm d’épaisseur, quart supérieur libre; pileus hémisphérique, 4 ou 5 côtes saillantes de 1,6-2,7 mm de hauteur; stigmate unique, subsessile, oblique, légèrement à profondément bilobé à l’état jeune puis en forme de corne de chèvre à maturité, 0,6 × 0,3 mm; endocarpe obovoïde, 4 × 5 mm; loge séminale subglobuleuse à obovoïde, 3 mm de hauteur et 4 mm de largeur, à centre médian; mésocarpe supérieur subnul; mésocarpe inférieur très fibreux et en forme de cône inversé.

PHÉNOLOGIE

Fructification: mars-décembre. Floraison: févrieraoût.

DISTRIBUTION

Pandanus malgassicus   croît dans les forêts littorales du domaine de l’est de Soanierano-Ivongo à Nosy- Varika ( Fig. 1A View FIG ).

STATUT DE CONSERVATION

Avec une zone d’occurrence de 6493 km 2 et une zone d’occupation de 72 km 2, P. malgassicus   est provisoirement considéré comme «Vulnérable», VU A3c; B1ab(i, ii, iii)2ab(i, ii, iii) selon les Critères des Catégories de la Liste Rouge des espèces de l’UICN (2001).

IDENTITÉ DE L’ ESPÈCE

Cette espèce est caractérisée par une feuille sub-membraneuse au tiers inférieur pouvant être sub-coriace, une drupe obpyramidale, au quart supérieur libre, à pileus hémisphérique, au stigmate profondément bilobé devenant bilobé à maturité. La forme du stigmate varie en effet durant sa morphogenèse car «le stigmate est porté, non pas par un véritable style, mais par une excroissance du sommet de la drupe qui, à mesure qu’elle mûrit, s’étend et se soude entièrement à la partie libre de la drupe » (Martelli & Pichi-Sermolli 1951: 97, 98). Cette espèce possède une certaine plasticité phénotypique. La feuille peut être exceptionnellement large (2,5 cm) et longue (80 cm) ainsi que l’infrutescence (> 20 cm) et les syncarpes (3 × 3 cm). Sur l’échantillon Rogers 297, ces mesures sont relevées sur certaines planches et contrastent avec d’autres de la même collection possédant les dimensions classiques de l’espèce (feuille de 50 cm de longueur, 1,5 cm de largeur et une infrutescence de 15 cm de longueur). La colonne staminifère est pourvue de 2-4 branches primaires, insérées au même niveau à l’apex de la colonne et terminées chacune par une anthère, décrite par Huynh (1977: 460, fig. 20) comme une fleur en pseudo-ombelle. Cependant, sur l’échantillon Rabevohitra 4817, certains filets sont ramifiés deux fois, c’est-à-dire que la fleur est une pseudo-subombelle comme dans toutes les autres espèces de la section. Pandanus malgassicus   appartient au modèle architectural de Scarrone, avec des branches inférieures souvent soutenues par des racines aériennes, et possède un appareil stomatique à papilles polaires ramifiées appartenant à la classe VI de Huynh (1974).

Pandanus bilamellatus   décrit en 1951 par Martelli sur un fruit immature (Perrier 11909) possède de nombreux caractères morphologiques et des affinités phytogéographiques avec P. malgassicus   . Les caractères discriminants utilisés par Martelli & Pichi-Sermolli (1951) dans la description de P. bilamellatus   sont les stigmates, profondément bilobés et les bractées, parallèles (Martelli & Pichi-Sermolli 1951: 101, fig. 18i-m). Plusieurs récoltes récentes, par ex. Rabenantoandro 1163, montrent que les stigmates d’abord profondément bilobés, deviennent légèrement bilobés à maturité. De même, les bractées parallèles caractérisant P. bilamellatus   ne sont pas un critère discriminant. En effet, lorsque les syncarpes sont à pleine maturité, ces bractées deviennent naviculaires, oblongues et plus ou moins parallèles. Pandanus bilamellatus   a donc été décrit sur des caractères morphologiques liés à l’immaturité de son infrutescence.Ces caractères nous permettent de mettre en synonymie ces deux espèces en privilégiant le nom de Pandanus malgassicus   car cette espèce est typifiée sur une infrutescence mûre.

B

Botanischer Garten und Botanisches Museum Berlin-Dahlem, Zentraleinrichtung der Freien Universitaet

P

Museum National d' Histoire Naturelle, Paris (MNHN) - Vascular Plants

FI

Natural History Museum

MO

Missouri Botanical Garden

TEF

Centre National de la Recherche Appliquée au Developement Rural

V

Royal British Columbia Museum - Herbarium

TAN

Parc de Tsimbazaza

NEU

Université de Neuchâtel

G

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève

I

"Alexandru Ioan Cuza" University