Pyrostria betsomangensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim., 2021

Atalahy, Anselme M., Rakotonasolo, Franck, Rabarimanarivo, Marina, Ranarijaona, Hery Lisy T. & Razafimandimbison, Sylvain G., 2021, Nouvelles espèces du genre Pyrostria (Rubiaceae, Vanguerieae) de Madagascar, Candollea 76 (1), pp. 1-12: 6

publication ID

http://doi.org/ 10.15553/c2021v761a1

DOI

http://doi.org/10.5281/zenodo.5711207

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/039FA124-FFA2-CD11-FFD5-FA22FBA5F955

treatment provided by

Carolina

scientific name

Pyrostria betsomangensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.
status

sp. nov.

Pyrostria betsomangensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.   , sp. nov. ( Fig. 5 View Fig ).

H o l o t y p u s: MADAGASCAR. R e g. S AVA [Pr o v. Antsiranana]: collines et flanc rocailleux au S de Betsomanga, vers 700 m, 18.XI.1950, fl., Service Forestier 833 ( TEF!; iso-: MO!, P [ P03942601, P05024757]!)   .

Pyrostria betsomangensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.   resembles P. orbicularis A. Rich. ex DC.   from Mauritius by its leaves, but differs by its sub-rounded, petiolate leaves (vs. orbicular, sessile leaves) and by its young branches glabrous (vs. young branches hispid).

Arbre c. 10 m de haut; écorce grise, lisse; rameaux cylindriques, 2–3 mm de diam., glabres. Feuilles à limbes elliptiques ou sub-arrondis, coriaces, 3– 5,6 × 2–3,6 cm, arrondis à la base, obtus à l’apex, glabres, marrons dessous, verdâtres dessus (matériel sec), nervures médianes saillantes à la face inférieure, glabres, 2–6 paires de nervures secondaires, glabres, nervures tertiaires indistinctes; domaties poilues blanchâtres (matériel sec), concaves à l’aisselle des nervures latérales; pétioles 0,5–1 mm de long, glabres. Stipules arrondies, rarement triangulaires, aiguës à l’apex, 3–4 × 2–4 mm, glabres. Inflorescences mâles 5–8-flores, bractées pédonculées: pédoncules 0,4–1 mm de long, glabres, bractées en forme de capuchon, aiguës à l’apex, c. 3 × 2 mm, glabres. Fleurs mâles 5-mères, pédicellées; pédicelles 4,5–6,4 mm de long, glabres. Calices en tubes 0,2–0,3 mm de long, glabres, lobes triangulaires, 0,9–1,2 mm de long, glabres. Corolles jaune clair (in vivo), glabres, tubes 3,5–6,4 mm de long, hypocrateriformes, lobes 2,7–3 mm de long, triangulaires. Etamines 5, anthères lancéolées, 1,3–1,4 × 0,3–0,5 mm, basifixes, à déhiscence longitudinale, filets c. 0,1 mm de long. Ovaires stériles des fleurs mâles obovoïdes, biloculaires, 0,9–1,2 × 0,7–1 mm, glabres, à un ovule par locule. Styles stériles des fleurs mâles 3,9–4,5 mm de long, stigmates ellipsoïdes, 1–1,3 × 0,6–0,8 mm; disques annulaires. Inflorescences et fleurs femelles inconnues. Fruits inconnus.

Distribution et écologie. – Pyrostria betsomangensis   n’est connue que d’une seule récolte réalisée à 700 m d’altitude en forêt humide dans la région de Betsomanga ( Fig. 2 View Fig ).

Phénologie. – La floraison a été observée en novembre.

Statut de conservation. – Cette espèce n’est connue que d’une seule localité à Betsomanga située à l’extérieure du Parc National du Marojejy. Cette localité est menacée par des pressions anthropiques comme la pratique de l’agriculture sur brûlis («tavy»). Avec une zone d’occupation (AOO) de 4 km ² et une seule localité connue, P. betsomangensis   est considérée provisoirement comme «En danger critique» [CR B2ab(iii)] selon les Critères et les Catégories de la Liste Rouge de l’UICN (UICN, 2012).

Note. – Pyrostria betsomangensis   ressemble à P. orbicularis A. Rich. ex DC. de l’Île   Maurice par ses feuilles, mais diffère par ses jeunes rameaux glabres (vs. jeunes rameaux hispides), par ses feuilles pétiolées, faiblement coriaces, arrondies à la base (vs. feuilles sessiles, coriaces, cordées à la base), par ses inflorescences 5–8-flores, fleurs 5-mères (vs. inflorescences solitaires, fleurs 4-mères).

TEF

TEF

TEF

Centre National de la Recherche Appliquée au Developement Rural

MO

Missouri Botanical Garden

P

Museum National d' Histoire Naturelle, Paris (MNHN) - Vascular Plants