Callopistria longipilosa, Barbut & Lalanne-Cassou, 2019

Barbut, Jérôme & Lalanne-Cassou, Bernard, 2019, Callopistria Hübner, 1821 du massif du Mitaraka, Guyane, avec la description d’une nouvelle espèce (Noctuidae, Eriopinae), Zoosystema 41 (20), pp. 375-381: 377-380

publication ID

http://doi.org/ 10.5252/zoosystema2019v41a20

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:urn:lsid:zoobank.org:pub:E8D43AE2-6C59-4CC5-9FA8-380142F47C2F

DOI

http://doi.org/10.5281/zenodo.3729348

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/03E58789-4808-FF87-62B8-FAFE8A53FC76

treatment provided by

Felipe

scientific name

Callopistria longipilosa
status

n. sp.

Callopistria longipilosa   n. sp.

( Fig. 1A, B View FIG )

urn:lsid:zoobank.org:act:02B3CB28-9394-4E1B-B32A-F1BC5ADC02D7

MATÉRIEL TYPE. — Holotype. ♂, Guyane, Maripasoula , crique Alama (DZ), 330 m a.s.l., 11   -24.III.2015, GPS (WGS 84) 02°14’01’’N, 54°26’59’’W, J. Barbut leg., MNHN-EL-EL39970, expédition La Planète revisitée, MNHN / PNI Guyane, 2015, Autorisation APA-973 GoogleMaps   -1. Paratypes. 3 ♂, 2 ♀, Guyane. 1 ♂, Saül , crique Limonade, 210 m a.s.l., 11 -23.X.2013, GPS (WGS 84), 03°35’29’’N, 53°12’42’’W, J. Barbut leg., préparation J. Barbut no. JB578, MNHN-EL-EL39971 GoogleMaps   . — 1 ♂, Régina, Route de Kaw   km 33, 290 m a.s.l., 03.II.1984, GPS ( WGS 84) 04°33’08’’N, 52°10’38’’W, G. Tavakilian leg., coll. IRD, MNHN-EL-EL39972 GoogleMaps   . — 1 ♂, Régina, Route de Kaw   km 33, 290 m a.s.l., 13-18.I.1986 ,, GPS ( WGS 84), 04°333’08’’N, 52°10’38’’W, G. Tavakilian leg., coll. IRD, MNHN-EL-EL39973   . — 1 ♀, Montsinéry-Tonnegrande , Route de Saut Léodate, 50 m a.s.l., 27-31.I.2000, GPS (WGS 84), 04°54’56’’N, 52°36’14’’W, S. Barbut leg., MNHN- EL-EL39974 GoogleMaps   . — 1 ♀, Roura , Route de Nancibo 6 km, 30 m a.s.l., 29.XII.1995, GPS (WGS 84)‰ 4°41’28’’ N, 52°24’13’’W, B. Hermier leg., B. Lalanne-Cassou coll., préparation J. Barbut JB579, MNHN- EL-EL39975 GoogleMaps   .

AUTRE MATÉRIEL EXAMINÉ. — Brésil. 1 ♂, Espírito Santo, Réserve biologique Augusto Ruschi, Santa Teresa à Nova Lombardia 10 km, View Figure

14-16.XI.2012, 19°53’21’’S, 40°32’41’’W, J. Barbut leg., préparation J. Barbut n° JB581, MNHN.

GoogleMaps  

LOCALITÉ TYPE. — Guyane, Maripasoula , crique Alama.

DISTRIBUTION. — Cette espèce est connue actuellement de Guyane et du Sud du Brésil, sa répartition doit s’étendre sur tout le bassin amazonien voire au-delà.

ÉTYMOLOGIE. — Le nom de cette espèce “longipilosa” est donné en rapport aux longues soies qui ornent l’extrémité de l’abdomen des mâles.

DESCRIPTION

Mâle

Mesures. Longueur de l’aile antérieure: 15 à 16 mm. Envergure: 33 à 36 mm.

Tête. Antennes filiformes brun clair avec un léger renflement au niveau du premier tiers. Palpes labiaux roussâtres, piqués d’écailles plus claires sur la face interne, dirigés vers l’avant et comprimés latéralement. Front et vertex roussâtres piqués d’écailles plus claires.

Thorax. Collier roussâtre liseré de beige. Tegulae et métathorax roussâtres.

Pattes. Fémurs et tibias roussâtres, recouverts de soies. Tarses annelés, roussâtres entrecoupés de beige.

Abdomen. Face dorsale brun grisâtre avec trois petites touffes d’écailles rousses sur les premiers segments et face ventrale jaunâtre. Extrémité de l’abdomen muni d’un long pinceau d’écailles piliformes. Tergites 8 ( Fig. 2G View FIG ) étroit, allongé, étranglé en son milieu et terminée par deux pieds latéraux. Sternite 8 ( Fig. 2G View FIG ) sub-triangulaire, concave sur la partie antérieure, sclérifié au centre et latéralement, muni de deux grosses plaques enroulées refermant des pinceaux androconiaux.

Aile antérieure, face dorsale. Couleur fondamentale brun clair. Ornementation principale composée d’un éclaircissement à l’apex délimité par une ligne oblique brun foncé bordée

d’une tache jaunâtre et d’une ligne médiane oblique brun foncé.Tache orbiculaire entourée de beige et tache réniforme entourée de rose (ouvertes sur le bas de la cellule et reliées entre elles). Lignes sub-basale et antémédiane roses. Insertion d’une tache noire ronde sur la partie interne de l’antémédiane. Ligne postmédiane sinueuse, rose bordée de brun. Ligne subterminale et anté-terminale visibles par une série de taches sombres diffuses. Ligne terminale noire, précédée d’une ligne blanc rosé, droite sur la partie apicale puis sinueuse avant de disparaître à l’approche du tornus.

Aile postérieure, face dorsale. Couleur fondamentale brune. Tache discale noire estompée. Frange plus claire.

Aile antérieure, face ventrale. Couleur fondamentale brun clair éclaircie sur la costa et sur la ligne postmédiane.

Aile postérieure, face ventrale. Couleur fondamentale beige piquée d’écailles brun clair. Tache discale noire. Ligne postmédiane légèrement plus claire que la tache précédante. Ligne terminale claire précédée de trois points noirs internervuraux entre les nervures radiales et médianes.

Genitalia mâles ( Fig. 2A, B View FIG ). Uncus épais, en crochet, arrondi à son extrémité et terminé par un petit aiguillon. Scaphium court et sclérifié. Subscaphium long sclérifié de chaque côté. Tegumen élargi par une zone membraneuse où sont insérées de longues soies (non présentes sur la figure). Vinculum large et arrondi avec sur la partie interne deux pointes sclérifiées.

Transtilla. Large avec en son milieu un anellus bien développé. Juxta triangulaire avec une pointe médiane sur la partie supérieure. Valve fine, triangulaire avec le sacullus fortement modifié. Ce dernier est composé à la base de deux zones distinctes: la première ( Fig. 2A View FIG , structure 1) formée d’une large languette dirigée vers le bas et surmontée d’une sclérification concave à son extrémité; la seconde ( Fig. 2A View FIG , structure 2) formée d’un large bras coudé, sclérifié à son extrémité qui est munie d’une petite pointe latérale sur la partie interne. Édéage court avec de nombreux spinules à son extrémité. Vesica arrondie composée de plusieurs diverticules avec une bande de cornuti à la base et une seconde isolée soudée à un sclérite.

Femelle

Mesures. Longueur de l’aile antérieure: 13 à 15 mm. Envergure: 31 à 32 mm.

Semblable au mâle avec une réduction des soies à l’extrémité de l’abdomen et sur les pattes, ainsi que l’absence d’un léger renflement de la base des antennes.

Genitalia femelle ( Fig. 2E View FIG ). Papilles anales sub-rectangulaires légèrement concaves distalement. Apophyses postérieures et antérieures longues. Ostium large. Ductus bursae de taille moyenne et membraneux. Corpus bursae allongé et cervix bursae arrondi. Ductus seminalis très fin.

DIAGNOSE

Callopistria longipilosa   n. sp. est une espèce proche de C. leucotoma ( Druce, 1908)   ( Fig. 1C View FIG ). Elle s’en distingue par une envergure plus grande (33 mm en moyenne contre 29 mm), par la couleur de l’habitus moins contrastée (surtout dans la zone apicale), par une ligne postmédiane fortement sinueuse, par la ligne blanche, précédant la ligne terminale au niveau de l’apex, droite et non coudée comme chez C. leucotoma   . L’extrémité de l’abdomen des mâles contient de longues soies, réduites chez C. leucotoma   .

Les genitalia mâles diffèrent de C. leucotoma   ( Fig. 2C, D View FIG ) par un uncus arrondi à l’extrémité. La pointe du bord inférieur de la juxta est moins sclérifiée et prononcée chez C. longipilosa   n. sp. La languette ( Fig. 2C View FIG 1 View FIG ) et le bras coudé ( Fig. 2C2 View FIG ) sont plus larges et imposants chez C. longipilosa   n. sp. Le sternite 7 ( Fig. 2F View FIG ) n’est pas muni de deux petites touffes de soies sur la partie postérieure comme chez C. leucotoma   ( Fig. 2G View FIG ).

IRD

IRD

MNHN

Museum National d'Histoire Naturelle