Paralygdamia grandidieri, Roy, 2016

Roy, Roger, 2016, Révision du genre endémique malgache Paralygdamia Saussure & Zehntner, 1895 (Dictyoptera, Mantodea, Tarachodidae), Zoosystema 38 (3), pp. 317-338: 329-331

publication ID

http://doi.org/ 10.5252/z2016n3a3

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:urn:lsid:zoobank.org:pub:495D54E4-FC75-4D06-A646-BD7690CA266A

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/46071870-FFA5-FFB5-5625-FE1E21A1FCD8

treatment provided by

Felipe

scientific name

Paralygdamia grandidieri
status

n. sp.

Paralygdamia grandidieri   n. sp.

( Figs 1F; 2F View FIG ; 3 View FIG ; 10 View FIG ; 11E, F View FIG )

MATÉRIEL TYPE. — Holotype. ♂ Madagascar, Diégo-Suarez [maintenant Antsiranana], 1910, G. Grandidier, préparation Roy 3691, MNHN-EP-2625 ( Fig. 11E View FIG ).  

Allotype. ♀ Madagascar, Prov. d’Antsiranana, Montagne des Français , 7,2 km 142° SE Antsiranana (= Diego Suarez), elev. 160 m, 12°19’22”S, 49°20’17”E, 22-28.II.2001, coll. Fisher, Griswold et al., general collecting in tropical dry forest, code BLF 3129, CAS ( Fig. 11F View FIG ) GoogleMaps  

Paratypes. 3♂, 2♀, Madagascar.— 1♂ préparation 3811, Montagne des Français, II.1959, A. Robinson, PBZT. — 1 ♂, 1 ♀, Montagne des Français , 15.III.2003, F. Lombardo, IPUC   ; 1♂ préparation Roy 3763, idem, 17.III.2003, IPUC. — 1♀ Prov. Antsiranana, Sakalava Beach , dwarf littoral forest, 12°15’40”S, 49°23’51”E, R. Harin’Hala, malaise trap across sandy trail, 31.V-7.VI.2001, MA-01-04B-11, CASENT 3006710 GoogleMaps   .

AUTRE MATÉRIEL EXAMINÉ. — 14 juv., Madagascar. — 1 juv.♀, Montagne des Français, II.1959, A. Robinson, PBZT. — 1 juv.♂, Montagne des Français, 15.III.2003, F. Lombardo, IPUC. — 2 juv. Prov. Antsiranana, réserve spéciale de l’Ankarana, 22 km 224° SW Anivorano, 12°54’52”S, 49°06’36”E, 10-16.II.2001, coll. Fisher, Griswold et al. beating low weg, tropical dry forest, BLF 2859, CASENT 8008335 et 336, CAS. — 2 juv. Idem , 13.6 km 192° SSW Anivorano Nord , elev. 210 m, 12°51’49”S, 49°13’33”E, 16- 21.II.2001, coll. Fisher, Griswold et al. at light in tropical dry forest, BLF 3016, CASENT 8008416 et 418. — 4 juv. Prov. Antsiranana, forêt d’Anabohazo, 247° WSW Anabohazo, elev. 120 m, 14°18’32”S, 47°54’52”E, 11-16.III.2001, coll. Fisher, Griswold et al. beating low vegetation in tropical dry forest, BLF 3340, CASENT 8008463 à 466, CAS. — 2 juv. Prov. Antsiranana, Sakalava Beach, dwarf littoral forest, 12°15’40”S, 49°23’51”E, R. Harin’Hala, malaise trap across sandy trail, 6-20.III.2001, MA-01-04B-04, CASENT 300604 et 605, CAS. — 1 juv.♂ idem, 20-28.VIII.2001, MA- 01-04B-18, CAS. — 1 juv. Prov. Antsiranana, Parc national de la Montagne d’Ambre, 1120 m, 12°31’13”S, 49°10’45”E, 30.V-6. VI.2001, R. Harin’Hala GoogleMaps   ; malaise trap, MA-01-01D-12, CASENT 3006640, CAS   .

REMARQUE Les juvéniles, reconnaissables à leur vertex concave, sont à différents stades, le plus souvent plus jeunes que le dernier. Celui conservé dans le copal ( Fig. 3 View FIG ) se rapporte aussi vraisemblablement à cette espèce.

LOCALITÉ TYPE. — Madagascar, Antsiranana.

DISTRIBUTION. — Madagascar Nord, province d’Antsiranana.

DIAGNOSE. — Taille relativement grande; coloration brune assez uniforme; écusson frontal plus haut que large; vertex presque rectiligne entre les yeux qui sont allongés; pronotum plus de trois fois plus long que large, prosternum avec deux taches à l’arrière; hanches antérieures pointillées de taches sombres, fémurs antérieurs largement tachés sur la face ventrale; élytres et ailes translucides régulièrement enfumés chez les mâles, opaques avec une tache plus sombre à l’apex chez les femelles. Genitalia mâles avec le prolongement droit de l’hypophallus large terminé en arrondi, le prolongement gauche étant petit et en pointe, épiphallus droit à apex bifide.

ÉTYMOLOGIE. — Espèce dédiée à la mémoire du récolteur de l’holotype, Guillaume Grandidier (1873-1957), qui a largement contribué à la connaissance de la faune de Madagascar.

DESCRIPTION

Mâles

Coloration générale. Brun assez uniforme.

Mesures. Longueur du corps 24-27 mm, des élytres 12-13 mm, du pronotum 6,0- 6,9 mm pour une largeur de 1,8-2,1 mm.

Tête ( Fig. 1F). Large de 2,7 à 2,9 mm, plus longue que large, avec le vertex taché de brun, droit ou légèrement concave entre les yeux qui sont très allongés; ocelles particulièrement réduits pour des mâles; écusson frontal nettement plus haut que large, embruni de chaque côté d’une ligne médiane plus claire; clypéus embruni en son milieu. Antennes longues d’au moins 15 mm, à premier article particulièrement long, de teinte claire comme les articles immédiatement suivants, les autres étant progressivement embrunis.

Pronotum ( Fig. 2F View FIG ). Plus de trois fois plus long que large, brun marbré de plus sombre vers l’avant, comme l’occiput, sa dilatation peu marquée, ses bords lisses. Prosternum avec deux taches sombres à l’arrière se prolongeant en lignes plus ou moins nettes vers l’avant.

Pattes antérieures. Beiges avec des taches brun sombre. Hanches tachées irrégulièrement de sombre sur la face dorsale et avec un grand nombre de petites taches brunnoir du côté ventral, dont une plus grande vers l’apex. Trochanters largement tachés de sombre sur la face dorsale comme sur la face ventrale. Fémurs avec une grosse tache sombre allongée sur la face dorsale, par ailleurs finement mouchetés, et avec quatre taches principales sur la face ventrale: une petite contre le trochanter, une autre avant le sillon de la griffe, puis deux grandes après ce sillon; en plus deux taches noires allongées sur la face discoïdale avant les épines, et des petites taches à la base des grandes épines internes. Tibias simplement mouchetés. Les fémurs ont 12, 13 ou 14 épines internes, le plus souvent 12, les tibias 9-11 externes et 10-11 internes.

Pattes médianes et postérieures. Un peu mouchetées.

Élytres et ailes. Translucides, régulièrement enfumés.

Abdomen. Sans grandes particularités. Plaque suranale à bord postérieur arrondi; cerques mutilés sur tous les spécimens examinés. Plaque sous-génitale plutôt longue portant des styles fins.

Genitalia ( Fig. 10 View FIG ). Hypophallus muni à droite d’un prolongement large et arrondi en lobe à l’apex, prolongement gauche terminé en pointe fine. Épiphallus droit à apex bifide, le lobe interne plus large et plus velu; apophyse et contre-apophyse irrégulièrement dentelées. Épiphallus gauche avec le titillateur assez grand et recourbé, à apex arrondi; pseudophallus en pointe fine.

Femelles

Mesures. Longueur du corps. 29-30 mm, du pronotum 8,0- 8,1 mm pour une largeur de 2,2-2,4 mm; largeur de la tête 3,0 mm.

Morphologie. Tête avec vertex légèrement bombé; écusson frontal et yeux comme chez les mâles; antennes plus fines et plus sombres sauf à leur base. Pronotum 3,4-3,6 fois plus long que large, avec une petite tache sombre de chaque côté à l’arrière de la prozone; prosternum avec les deux taches sombres typiques à l’arrière, non prolongées vers l’avant, mais avec la carène médiane pointillée de noir. Pattes antérieures présentant les mêmes particularités de coloration que les mâles, avec toutefois réduction de la tache dorsale et de la tache avant le sillon de la griffe des fémurs. Pattes médianes et postérieures comme chez les mâles. Élytres longs de 2,3-2,5 mm, très étroits, de la même teinte que le corps, avec l’apex arrondi largement embruni; ailes vestigiales. Cerques longs apparemment de 9 articles, le dernier très allongé.

Juvéniles

Mêmes particularités de coloration que les adultes, avec le vertex plus concave, surtout pour les plus jeunes. Un mâle au dernier stade a une longueur du corps de 21 mm, du pronotum de 5,6 mm pour une largeur de 1,7 mm, des fourreaux élytraux de 2,5 mm; une femelle au dernier stade à abdomen incomplet a une longueur du pronotum de 6,3 mm pour une largeur de 1,9 mm.

CAS

California Academy of Sciences

PBZT

Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza

R

Departamento de Geologia, Universidad de Chile