Camponotus buchneri, Forel, A., 1886

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 53-54

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/4FD0797A-A87C-55AD-89BF-503A8A4A2D59

treatment provided by

Christiana

scientific name

Camponotus buchneri
status

n. sp.

Esp. C. Buchneri  HNS  n. sp.

[[ worker ]] (minor?) Long. 12 mill. Tete longue de 2,95, large de 2,8 mill. Mandibules plutot petites, munies de cinq dents, luisantes, avec de gros points enfonces epars, assez fortement striees sur leur moitie anterieure, a sculpture a peine perceptible dans l'entre-deux des points. Tete assez petite, un peu plus large que le pronotum, a peine plus large derriere que devant, en carre arrondi (un peu allonge), assez convexe, a bord posterieur droit ou un peu convexe. Yeux situes en arriere du milieu de la tete. Epistome pas ou a peine carene, court, a bord anterieur retire et situe un peu en arriere des articulations des mandibules, ce qui fait qu'il existe an espace vide entre les mandibules et l'epistome. Le bord anterieur de l'epistome forme de chaque cote une forte dent triangulaire, large, rapprochee de l'articulation des mandibules. Les scapes depassent d'un tiers le bord posterieur de la tete. Thorax tres allonge, aplati et borde en dessus. Le dos du thorax est long de 4 1 / 2 mill. Les angles anterieurs lateraux du pronotum sont situes un peu en arriere; ils sont arrondis, mais d'une facon assez anguleuse, et forment un rebord aigu qui surplombe les cotes. Le dos du mesonotum et du metanotum forme une surface plane, bordee partout (sauf devant) a angle droit par des pans perpendiculaires, et interrompue par deux rainures transversales: la suture meso-metanotale et une rainure au tiers anterieur du metanotum. La suture pro-mesonotale est distincte. Le thorax n'a pas d'etranglement. Le mesonotum est plus large que le metanotum. Le dos de ce dernier (face basale) est horizontal, rectangulaire; sa longueur est le double de sa largeur. La face declive du metanotum est verticale ou un peu concave. Le pedicule est surmonte d'un n oe ud epais, cubique-arrondi, ou plutot en parallelipipede oblique-arrondi et incline eu avant. Ce n oe ud, analogue a celui du C. Mayri  HNS  , est muni de chaque cote d'une petite dent ou oreille obtuse. Abdomen ovale; eperons des pattes medianes et posterieures distinctement pectines. Pattes et antennes robustes. Tibias arrondis. Scapes assez aplatis, fortement creuses en gouttiere en dessous.

Tout le corps densement et fortement reticule ponctue. Sur l'abdomen et sur les jambes les reticulations s'accentuent dans un sens transversal ou oblique; sur les cotes du thorax elles se transforment presque en rides plus ou moins obliques. Sur le devant de la tete quelques gros points enfonces, epars, effaces.

Quelques poils dresses, jaunatres, de longueur inegale, repartis sur tout le corps, surtout sur le devant de la tete. Scapes et tibias sans poils dresses. Un duvet entierement couche de pubescence jaunatre est repandu sur tout le corps. Cette pubescence, assez courte et eparse sur la tete, les antennes et les pattes, est longue et abondante sur le thorax, les hanches et l'abdomen qu'elle colore en gris jaunatre soyeux et dont elle cache en grande partie la sculpture. Sur l'abdomen et en partie sur le thorax elle change de direction suivant des lignes transversales et longitudinales paralleles (en particulier la ligne mediane), ce qui donne a ces parties l'aspect d'un damier en rectangles gris-jaunatres chatoyants analogues aux raies du C. Valdeziae  HNS  Forel et de la Plagiolepis custodiens  HNS  .

Entierement noir, mat. Extremite du pygidium, des mandibules, des derniers articles des funicules et des tarses, rougeatre ou roussatre.

Une seule [[ worker ]] recoltee par le Dr Max Buchner a Malange pres de la cote d'Angola, Afrique occidentale (ma collection).

C'est probablement une [[ worker ]] moyenne. Cette curieuse et belle espece ne ressemble a aucun Camponotus  HNS  connu. Elle se rapproche a certains egards des C. Mayri  HNS  Forel et sericeus Fab  HNS  ., mais en differe completement par la forme du thorax et de l'epistome.