Myrmecocystus hortus subsp. deorum,

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 72-74

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/8650798E-5E62-17D9-6396-50D6C8A86860

treatment provided by

Christiana

scientific name

Myrmecocystus hortus subsp. deorum
status

 

Esp. M. hortus deorum Mac Cook  HNS  .

= M. melliger Forel  HNS  (nec Llave) Aerztl. Intellig. Blatt, Muenchen janvier 1880.

Lorsque je recus cette fourmi en 1879 de M. Mac. Cook, je crus d'abord avoir affaire a une variete jaune clair du M. melliger  HNS  . Mais ayant recu des lors cette derniere espece en types bien conserves, je me suis assure que le M. hortus deorum, est bien une espece differente, et je demande pardon a M. Mac Cook de l'avoir induit en erreur. M. Mac Cook a decrit le M. hortus deorum dans son remarquable livre sur les m oe urs de cette fourmi (The honey Ants of the Garden of the Gods, Philadelphia 1882, p. 75). Mais sa description est insuffisante et je crois devoir la completer sur les types originaux dus a l'obligeance de l'auteur.

[[ worker ]]. Long. 5 a 8 mill. La difference entre les [[ worker ]] major et minor moins marquee que chez le M. melliger  HNS  . Taille plus elancee et plus grele. Tete des [[ worker ]] major plus longue que large, beaucoup plus etroite que chez le M. melliger  HNS  , celle des [[ worker ]] minor beaucoup plus longue que large. Cotes de la tete moins-convexes que chez le M. melliger  HNS  . Yeux de grosseur double de ceux du M. melliger  HNS  . Epistome fortement prolonge anterieurement en lobe arrondi. Mandibules munies de 9 dents, bien plus larges, a bord terminal bien plus grand que chez le M. melliger  HNS  . Leurs extremites sont moins croisees et leur dent terminale est plus courte. - Mesonotum concave au milieu en forme de selle, dans le sens longitudinal, abaisse posterieurement. Metanotum un peu plus convexe que chez le M. melliger  HNS  ; les stigmates sont situes plus lateralement. Ecaille plus etroite, plus elevee et moins epaisse que chez le M. melliger  HNS  , legerement echancree en haut. Pattes et antennes un peu plus longues et plus greles que chez le M. melliger  HNS  .

Sculpture comme chez le M. melliger  HNS  , mais un peu plus faible; corps un peu plus luisant. Mandibules grossierement striees. Pilosite et pubescence jaunatres, conformees et reparties comme chez le

M. melliger  HNS  , mais plus fines; la pilosite est plus courte sur le corps, et la pubescence est plus diluee, ne cachant presque pas la sculpture.

D'un jaune pale, parfois un peu roussatre. Dents des mandibules brunes.

Les [[ worker ]] major que m'a envoyees M. Mac Cook montrent tous les degres de gonflement de l'abdomen jusqu'a son etat ordinaire. Les [[ worker ]] minor n'ont pas l'abdomen gonfle.

[[ queen ]]. Long. 10,8 mill. Largeur de la tete 1,9, du thorax 2,15, de l'abdomen 3 mill. Forme generale d'une [[ queen ]] de Formica  HNS  . Aretes frontales droites. Ecaille large, assez mince, echancree en haut. Ailes superieures larges, longues de 12 millimetres, depassant de beaucoup l'abdomen, et munies d'une grande cellule discoidale bien distincte. Du reste comme l'ouvriere, mais un peu plus luisante, surtout sur le mesonotum. Couleur de l'ouvriere. Ailes presque hyalines.

[[ male ]]. Long. 5 mill. Largeur de la tete 0,9, du thorax 1,2, de l'abdomen 0,8 mill. Yeux gros, situes en arriere du milieu des cotes de la tete. Mandibules longues, larges, a grand bord terminal termine par une dent pointue. En arriere de cette dent il a deux tres petites dents et le reste est tranchant. Epistome avance au milieu en lobe arrondi. Premier article du funicule de l'antenne de la longueur du second. Tete sans les yeux plus longue que large. Le mesonotum est voute et surplombe fortement le pronotum, comme chez les Lasius  HNS  . Le pronotum est court et vertical dans ses - 2 / 3 posterieurs. Ecaille assez large, peu epaisse, faiblement echancree au sommet. Abdomen etroit, allonge. Valvules genitales allongees. Pinceaux tres courts, mais distincts. Ecailles grandes et arrondies. Valvules exterieures en triangle allonge et obtus, sans trace d'appendice. Valvules moyennes et valvules interieures tres longues, depassant sensiblement les valvules exterieures. Les valvules interieures sont minces, mais developpees dans le sens vertical. Hypopygium avance derriere au milieu en grand lobe arrondi tres proeminent; de chaque cote du lobe il est echancre et de chaque cote de l'echancrure il se termine par une petite proeminence triangulaire un peu dentiforme. Ailes grandes, larges, hyalines. Ailes superieures longues (chacune) de 5,8 mill., depassant beaucoup l'abdomen et sans trace de cellule discoidale. Pattes et antennes greles. Sculpture et pilosite de la [[ worker ]], mais la pilosite d'un jaunatre pale est tres courte et bien plus espacee, eparse sur les tibias. Pubescence plus diluee aussi. Brunatre avec des taches plus pales sur le mesonotum, etc. Tete d'un brun plus fonce. Funicules, pattes, mandibules et valvules genitales tres pales, presque blanchatres.

Mac Cook (1. c, pl. X, fig. 77 et 78) dessine entre les deux rameaux de la nervure cubitale de la [[ queen ]] une petite cellule surnumeraire qui n'existe pas chez l'exemplaire que je possede. Dans une communication faite a la societe de morphologie et de physiologie de Muenich (Aerztl. Intelligenzblatt, Januar 1880) j'ai demontre ce " que j'avais presume depuis longtemps, savoir que l'immense gonflement de l'abdomen chez certains Myrmecocystus  HNS  provient simplement du gonflement demesure du jabot. C'est une exageration demesuree de ce qui arrive chez presque toutes les fourmis. Les intestins n'ont aucunement souffert comme l'avaient pretendu certains auteurs; ils sont seulement repousses a l'extremite de l'abdomen, comme on devait s'y attendre. Les figures de Mac Cook (1. c) ne donnent pas une idee complete dela chose. La vessie a venin est aplatie contre la paroi dorsale de l'abdomen, tandis que la partie posterieure du canal intestinal est aplatie contre sa paroi ventrale. Il en est de meme des ovaires. Mac Cook a observe les nourrices degorgeant leur miel aux [[ worker ]] ordinaires. Quand une nourrice meurt, les [[ worker ]] rejettent son corps, sans chercher a l'ouvrir pour manger le miel.

Maintenant deux mots de reflexion sur cette singuliere fourmi. Les caracteres du [[ male ]] et de la [[ worker ]] sont tout a fait differents de ceux des [[ queen ]] et surtout des [[ male ]] des M. viaticus  HNS  , cursor  HNS  , albicans  HNS  , pallidus  HNS  et bombycinus  HNS  . A beaucoup d'egards le [[ male ]] et la [[ queen ]] se rapprochent plus de ceux des Formica  HNS  et des Lasius  HNS  que de ceux des especes ci-dessus. Tandis que les palpes, les caracteres de la tete en general et l'hypopygium font rentrer le M. hortus deorum dans le genre Myrmecocystus  HNS  ( Cataglyphis  HNS  Foerst), les ailes, la forme generale du corps, les valvules genitales le feraient rentrer dans le genre. Formica  HNS  . Ces faits nous amenent a deux possibilites: ou bien on devra fondre les genres Myrmecocystus  HNS  et Formica  HNS  en un; ou bien il faudra separer les especes hortus deorum et (probablement) melliger  HNS  des autres en leur conservant le nom de Myrmecocystus  HNS  , et retablir l'ancien genre Cataglyphis  HNS  Foerst pour les autres especes. Avant de decider cette question, il faudrait connaitre les [[ male ]] et les [[ queen ]] des M. melliger  HNS  et aeneovirens  HNS  , les [[ worker ]] et les [[ queen ]] de ma Formica oculatissima  HNS  , ceux de la F. aberrans  HNS  Mayr, enfin mieux connaitre les sexes ailes du M. bombycinus  HNS  . Aussi je me contente de soulever la question.