Polyrhachis cafrorum,

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 64-65

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/8B428F72-1A90-94B1-08BC-86CAD15CAD8C

treatment provided by

Christiana

scientific name

Polyrhachis cafrorum
status

 

r. P. cafrorum Forel  HNS  .

— A ma description (Et. myrm. 79) il faut ajouter que les epines du pronotum sont un peu plus faibles que chez le P. militaris  HNS  i. sp., tandis que les epines medianes de l'ecaille sont un peu plus longues. Puis le vertex est assez fortement convexe, tandis qu'il l'est a peine chez le P. militaris  HNS  i. sp. Ce caractere eloigne le P. cafrorum  HNS  du groupe « relucens » de Mayr.

Enfin j'ai ete un peu trop loin en disant que la [[ worker ]] n'a pas de dents laterales l´ecaille; elle a deux tres petites protuberances dentiformes peu marquees de chaque cote des epines, en bas.

Chinchoxo (Congo), recolte par le Dr Falkenstein et Kitui, recolte par M. Hildebrandt (Musee de Berlin). Cette race existe donc conjointement avec le P. militaris  HNS  i. sp., dans les memes parages.