Cryptopone nicobarensis, Forel, A., 1905

Forel, A., 1905, Miscellanea myrmicologiques, II (1905)., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 49, pp. 155-185: 166-167

publication ID

4001

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/8C1C21CF-6159-0B8C-76F2-EBF8D27E9BCD

treatment provided by

Christiana

scientific name

Cryptopone nicobarensis
status

n. sp.

Cryptopone nicobarensis  HNS  n. sp.

- [[ queen ]]. - Long. 3,5 mill. - Mandibules etroites, lisses, luisantes, armees de 6 dents distinctes; le bord terminal peu distinct du bord interne. Tete a peu pres carree, un peu plus etroite devant. Les scapes n'atteignent pas le bord occipital. Antennes avec une massue de 4 a 5 articles assez epais; les articles 3 a 6 du funicule presque deux fois plus epais que longs. Les yeux grands et plats sont plus rapproches du bord anterieur de la tete que la largeur de leur diametre. Thorax assez deprime, presque subborde. Face declive du metanotum subverti- cale, non bordee. N oe ud deux fois plus large qu'epais, haut, avec une face anterieure un peu oblique, lisse, luisante, presque concave, assez nettement bordee et une face posterieure presque verticale, un peu convexe vers le haut; luisante, tout au plus subbordee. Face anterieure de l'abdomen un peu concave; son 2 e segment de la longueur du premier.

Mate; abdomen subopaque. Densement et finement ponctuee. Pilosite dressee, courte et tres eparse. Une fine pubescence jaunatre assez dense.

Brune. Mandibules, antennes, pattes, extremite de l'abdomen, en partie les cotes du thorax et diverses sutures du corps roussatres.

Nicobares (Musee de Copenhague).

Quoiqu'il s'agisse d'une [[ queen ]], je crois cette espece assez distincte de la testacea  HNS  Motsch. qui est plus petite, a une couleur plus claire, une pilosite beaucoup plus abondante et une autre forme du n oe ud et des mandibules.