Pheidole Bessoni,

Forel, A., 1905, Miscellanea myrmicologiques, II (1905)., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 49, pp. 155-185: 162-163

publication ID

4001

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/913D4C26-E6FB-F12F-7B04-E559FC676C47

treatment provided by

Christiana

scientific name

Pheidole Bessoni
status

 

Pheidole Bessoni  HNS  Forel,

[[ soldier ]] (non encore decrit). - Long. 5,5 mill. - Mandibules lisses, luisantes, avec des points epars, com- primees lateralement vers leur base. La partie comprimee est striee, avec une impression en bas, tout a fait vers la base. Epistome carene au milieu, avec une faible echancrure au milieu du bord anterieur et quelques rides transversales devant; aire frontale lisse. Tete profondement echancree derriere, a cotes a peine con- vexes. Le fond aigu de l'echancrure incisee se continue dans le sillon fronto-occipital. L'occiput, bilobe en abricot, est avec le vertex la portion la plus large, la tete se retrecissant legerement devant; cependant, la partie, la plus posterieure, de l'occiput se retrecit un peu par l'arrondissement des lobes. Les yeux sont au tiers anterieur. Aretes frontales courtes. Pas trace de loge, ni d'espace visible pour les scapes, dont l'extremite, nettement renflee, atteint a peine le tiers posterieur de la tete. Funicules greles; tous leurs articles cylindriques, bien plus longs qu'epais. Pronotum avec quatre tubercules tres arrondis, dont les deux superieurs bien plus rapproches et plus faibles que ceux d'en bas. Incise au milieu d'une profonde echancrure, le mesonotum forme deux bourrelets transversaux, dont le posterieur est le plus distinct. Echancrure meso-metanotale profonde. Face basale du metanotum plane, de meme longueur que la face declive, s ' inclinant devant vers l'echan- crure. Epines subverticales, aussi longues que leur intervalle. Premier n oe ud subsquamiforme, legerement echancre au sommet, fortement et longuement petiole devant. Second n oe ud plus large que long, et arme de chaque cote d'une epine robuste un peu conique, presque aussi longue que la moitie de la largeur du n oe ud (un peu moins, si l'on ne compte pas sa base tres elargie).

Tete densement et assez finement reticulee et subopaque, avec des rides longitudinales accentuees devant, mais s'effacant ou devenant un peu reticulaires sur les cotes et derriere. En outre, de gros points espaces, surtout distincts sur le vertex et l'occiput. Thorax mediocrement luisant, vaguement ride en travers, avec des reticulations fines et irregulieres. Pedicule et base de l'abdomen densement reticules et subopaques. Le reste de l'abdomen luisant, plus faiblement reticule, avec de gros points piligeres eleves. Pilosite dressee d'un roux fauve, eparse devant, plus abondante sur l'abdomen, un peu oblique sur les tibias et les scapes qui sont lisses et ponctues. Presque pas de pubescence.

D'un brun tres fonce, noiratre. Mandibules d'un rouge brun. Pattes et antennes d'un brun jaunatre, avec les cuisses et les articu- lations jaunatres.

[[ worker ]].

- Long. 3,7 mill. - Mandibules lisses, armees devant de 3 dents; le reste du bord terminal indistinctement denticule. Tete en ovale tronque devant et retreci derriere assez brusquement (cependant sans former de bord posterieur) en col tres etroit et court, suivi d'un bord articulaire releve. Yeux en arriere du tiers anterieur de la tete. Antennes greles. Les scapes depassent le bord articulaire de la tete d'un bon tiers de leur longueur. Thorax etroit, biechancre. Epines etroites, verticales, longues comme plus de la moitie de leur intervalle. Premier n oe ud subconique, longuement petiole. Second n oe ud beaucoup plus long (d'au moins un tiers) que large, elargi en arriere, avec un petit denticule lateral, situe assez en avant.

Devant de la tete, entre les yeux et les aretes frontales, subopaque, assez densement reticule, avec quelques rides. Metanotum et cotes du mesonotum finement reticules. Le reste luisant et assez lisse. Pilosite et pubescence comme chez le [[ soldier ]].

Tete et thorax d'un brun fonce. Abdomen, pedicule, pattes, mandibules et antennes d'un jaune brunatre sale.

Fianarantsoa, Madagascar, recoltee par M. Gietlen, et recue par M. Wasmann.

J'avais decrit en deux mots l'ouvriere de cette espece que j'avais prise pour une race de la Ph. O'Swaldi  HNS  . Mais elle est bien distincte. La tete du [[ soldier ]] est proportionnellement et absolument beaucoup plus grande (large de 2 et longue de 2,1 mill.; chez l' O'Swaldi  HNS  , large de 1,65 et longue de 1,5 mill.), lors meme que la longueur du corps ne depasse celle de l' O'Swaldi  HNS  que de 0,6 a 0,7 mill. Les rides de la tete sont plus fines; l'echancrure du mesonotum est plus profonde, et le n oe ud du pedicule plus eleve. Puis, chez l' O'Swaldi  HNS  , la tete de l'ouvriere, plus insensiblement retrecie derriere, y forme un cou bien moins distinct, avec le bord articulaire moins releve, sans parler de la difference de sculpture. La P. Bessoni forme  HNS  un peu le passage de l' O'Swaldi a la madecassa  HNS  .

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hymenoptera

Family

Formicidae

Genus

Pheidole