Camponotus leveillei, Emery, C., 1895

Emery, C., 1895, Mission scientifique de M. Ch. Alluaud dans le territoire de Diego-Suarez (Madagascar-Nord). (Avril-août 1893)., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 39, pp. 336-345: 344-345

publication ID

3786

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/B7AEC418-130E-B609-A1AE-2DAE36BE4B4C

treatment provided by

Christiana

scientific name

Camponotus leveillei
status

n. sp.

Camponotus leveillei  HNS  n. sp.

- [[ worker ]]. Noir, luisant, tres finement ponctue-reticule, avec quelques points epars, portant une pubescence tres clairsemee. Mandibules, genoux et tarses ferrugineux. Antennes, trochanters et extremite des hanches testaces. - Tete en trapeze, plus large derriere que devant, avec les yeux portes tres en arriere. Aretes frontales courtes et tres divergentes, Epistome assez deprime, faiblement eleve en carene tres obtuse et mousse au milieu; le bord anterieur faiblement arque. Mandibules luisantes, ponctuees, a 5 dents. Corselet large et court, deprime en dessus; tous les segments plus larges que longs, les sutures marquees; cotes du pronotum arrondis, dos du mesonotum en ovale transversal, borde d'une arete emoussee. Le metanotum s'eleve, a sa base, au dessus du niveau du segment precedent, sa face basale descend fortement en arriere et est bordee lateralement d'une arete, au dessous de laquelle les cotes sont creuses; en arriere, cette face se continue, sans limite marquee, avec la face declive, laquelle est transversalement convexe et longitudinalement concave. L'ecaille, vue de cote, parait plus epaisse en haut qu'en bas; sa face anterieure est convexe, sa face posterieure, plane; le bord superieur constitue une surface descendant obliquement en arriere et formant une arete aigue avec la face anterieure, une arete obtuse avec la face posterieure; cette surface superieure est arquee d'un cote a l'autre et legerement creusee d'avant en arriere. Vue de derriere, l'ecaille a la forme d'un eventail et sa face superieure a l'aspect d'un croissant, termine de chaque cote par une pointe obtuse et saillante, au dessous de laquelle l'ecaille se retrecit rapidement. Long. 4 2 / 3 mm.

Se rapproche de C. Edmondi Er. Andre, par la forme de la tete et du corselet, mais le tegument lisse et luisant et la forme de l'ecaille le font aisement reconnaitre.