Acromyrmex (A.) subterraneus For. eidmanni, Santschi, F., 1937

Santschi, F., 1937, Note sur Acromyrmex subterraneus Forel (Hym. Formicidae)., Revista de Entomologia, São Paulo 7, pp. 230-233: 232

publication ID

3579

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/C1920947-0E5F-83A6-6C46-DA9506DA1F29

treatment provided by

Donat

scientific name

Acromyrmex (A.) subterraneus For. eidmanni
status

n. var.

Acromyrmex (A.) subterraneus For. eidmanni   HNS   , n. var.

Ouvrière. Long. 3,5 à 7 mm. D'un brun ferrugineux avec le lit du scape, le front, le contour des yeux d' um brun noirâtre. Diffère de subterraneus   HNS   type, autre la couleur de la tête et des autres variétés, par les épines pronotales inférieu- res plus fortement recourbées en avant comme elles le sont chez molestans Sant   HNS   . et muticinodus st. homalops Em. Les   HNS   crêtes du vertex sont formées de dents spiniformes et espacees . Les autres épines semblables à celles de subterraneus   HNS   mais les épinotales sont moins divergentes, un peu plus longues et plus fines. Les yeux sont un peu plus petits que chez subterraneus   HNS   mais plus bombés et un peu pyramidaux (plus pepetits chez molestans   HNS   et homalops   HNS   , plus grande et plus plats chez mixtus   HNS   ). Le pétiole plus fortement denté. - Diffère de muticinodus For   HNS   . s. str. et st. depressoculis For   HNS   . par ses yeux plus grands et le pétiole armé.

Femelle. - D'un rouge brunâtre foncé mais plus clair que chez brunneus   HNS   . Dessus de la tête et parfois les bandes parapsidales et une tache au milieu du gastre, d'un brun plus obscur. Dessus du mésonotum ridé en long. L'épine pronotale inférieure est courte, assez fortement arquée en avant, correspondant à une petite encoche sur la bord inférieur latéral de la tête indiquée par l'épine moyenne de ce bord (plus fine et moins recourbée chez subterraneus   HNS   ). Les yeux sont presque aussi grands que chez cette dernière. Ailes brunes, la anté- rieure longue de 8 mm. Taille aussi grande que chez brunneus   HNS   dont la couleur est plus uniformément ooscure.

Mâle. - Ocre terrne. Tête, deux étroites et courtes taches parapsidales brunes. Pas d'impression longitudinale mé- diane sur le mésonotum mais en revanche une forte gouttière médiane sur le gastre qui est faiblement luisant. Epine pronotale inférieure courte, dirigée en avant. Epine epinotale fine, arquée et longue comme les trois quarts de leur intervalle basal.

Cette forme est intermédiaire entre subterraneus   HNS   , molestans   HNS   et homalops   HNS   . Molestans   HNS   a été confondue par Emery avec homalops   HNS   ; elles se ressemblent bien à première vue, mais molestans   HNS   se distingue par ses épines mésonotales antérieu- res presque verticales et le pétiole plus nettement denté ou subépineux, tandis que chez homalops   HNS   , les premières sont très divergentes et ce dernier mutique ou submutique. - Je ne sais pourquoi, dans son catalogue des Myrmicines, Emery a adjoint homalops   HNS   comme variété à A. coronatus F. Elle   HNS   en diffère nettement par ses épines de l'angle postérieure de la tête non horizontales mais relevées comme chez muticinodus For   HNS   . à laquelle espèce elle doit se rattacher comme race.