Paulianidia pauliani, Lecoq, 2008

Lecoq, Jean-Claude, 2008, Révision du genre Paulianidia Jarrige, 1978 de Madagascar (Insecta, Coleoptera, Staphylinidae, Paederinae), Zoosystema 30 (3), pp. 579-603 : 597

publication ID

https://doi.org/10.5281/zenodo.5390906

DOI

https://doi.org/10.5281/zenodo.5467649

persistent identifier

https://treatment.plazi.org/id/D92A1431-FFB2-1C4F-FF0B-86AE091D1526

treatment provided by

Marcus

scientific name

Paulianidia pauliani
status

n. sp.

Paulianidia pauliani n. sp.

( Fig. 5B View FIG )

HOLOTYPE. — Madagascar Est , massif Ambondrombe , environs d’Ikoka, crête Amboasa, 1300-1400 m, forêt humide, bord de ruisseau, 11-12.III.1996, J. Janák, P. Moravec, 1 ♂ ( MNHUB).

PARATYPES. — Mêmes données que pour l’holotype, 2 ♀♀ (coll. Janák); 2 ♂♂ ( MNHN) .

ÉTYMOLOGIE. — Espèce dédiée au recteur Renaud Paulian.

DESCRIPTION

Longueur: 6-6,5 mm. Ailé. Avant-corps et élytres noirs; abdomen et antennes marron sombre, le dernier antennomère plus clair; pattes et pièces buccales marron clair.

Tête aussi longue que large; les tempes un peu plus de moitié plus longues que les yeux (R = 1,55), en courbe régulière jusqu’au cou, l’angle temporal inexistant; l’ensemble de la tête en ovale régulier. Ponctuation céphalique dense, uniforme sur toute la surface, même au centre du disque. Tégument lisse et brillant entre les points. Articles antennaires plus longs que larges, décroissant en longueur du troisième au septième. Les suivants à peine plus longs que larges.

Pronotum aussi long que la tête, un peu plus long que large (R = 1,10), de peu moins large que la tête au niveau des yeux; les bords latéraux convergents vers l’avant, les angles inexistants. Ponctuation analogue à celle de la tête, à peine moins dense.La bande médiane imponctuée presque inexistante dans son tiers antérieur, envahie par la ponctuation.

Élytres rectangulaires, plus longs que larges (R = 1,14), nettement plus larges que le pronotum (R = 1,30). Épaules bien marquées, les bords latéraux rectilignes. Ponctuation du tiers basal à peine plus forte que celle du pronotum, progressivement moins forte et plus dense jusqu’à l’apex.

Tergites finement et densément ponctués; le tégument très finement mais nettement strié en travers.

Mâle: bordure postérieure du sternite du pygidium avec une très large et profonde échancrure subcirculaire. Bord postérieur du sternite du propygidium avec une faible échancrure encadrée de deux petits prolongements. Cette échancrure est précédée d’une large et peu profonde dépression.

Édéage: le rebord apical du lobe médian est tridenté sur sa face ventrale. Les paramères, un peu plus longs que le lobe médian, larges à la base sont progressivement rétrécis jusqu’à l’extrémité qui est très fine.

MNHN

Museum National d'Histoire Naturelle

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Coleoptera

Family

Staphylinidae

Genus

Paulianidia