Enterosora uluguruensis (Reimers) Rakotondr. & Parris

Rakotondrainibe, France, Jouy, Alain, Rouhan, Germinal, Bauret, Lucie & Parris, Barbara S., 2018, Nouveautés taxonomiques et nomenclaturales chez les fougères grammitides (Pteridophyta, Polypodiaceae, Grammitidoideae) de Madagascar, Adansonia (3) 40 (11), pp. 141-162: 160

publication ID

http://doi.org/ 10.5252/adansonia2018v40a11

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/DD0287E1-FFBA-FFC8-D5D1-FAE2FBCD1142

treatment provided by

Carolina

scientific name

Enterosora uluguruensis (Reimers) Rakotondr. & Parris
status

 

Enterosora uluguruensis (Reimers) Rakotondr. & Parris   ,

comb. nov.

Polypodium uluguruense Reimers, Notizblatt des Botanischen Gartens   und Museums zu Berlin-Dahlem 11, 109: 932 (1933). — Type: Tanzanie, Schlieben 2827 (lecto-, B[B20 0051632 image]!; isolecto-, B[B20 0051631 image!, B20 0122285 image!,B20 0122286 image!], BM[ BM000585256 image!], BR[BR8054067 image!, BR8054395 image!], P[P00114001]!).

Grammitis uluguruensis (Reimers) Copel., The   Philippines Journal of Science 80 (2): 135 (1952).

SPÉCIMENS DE MADAGASCAR OBSERVÉS. — Androdramanitra, Rahobevava, 1250-1300 m, 12-14.III.1951, Cours 4331 (P01625040), 4355 (P01625039). — Antsiranana, Andapa, réserve de Marojejy, rive gauche de la Manantenina , versant sud du massif de Beondroka , 1080 m, 13.XI.1989, Deroin & Badré 58 (P00113840)   . — Antsiranana, Andapa, réserve d’Anjanaharibe- Sud , à 12,2 km de Befingotra, 2000 m, 27.XI.1994, Rakotondrainibe et al. 2502 (P00046967)   . — Antsiranana, Andapa , à 11 km au nord-ouest de Manantenina, réserve de Marojejy, pente sud-est, 1900 m, 15.XI.1996, Rakotondrainibe 3684 (P)   . — Antsiranana, Andapa, Manantenina , réserve de Marojejy, partie orientale, 1840 m, 23.X.2011, Rouhan et al. 1186 (P)   .

REMARQUE

Enterosora uluguruensis (Reimers) Rakotondr. & Parris   , comb. nov. (type de Tanzanie) est généralement ( Parris 2005; Badré 2008; Roux 2009) mise en synonymie de Enterosora barbatula   (type de la Réunion). Cependant, les spécimens d’Afrique de l’Est ont des frondes plus coriaces, plus grandes et à marge lobée ( Parris 2005: fig. 43 pour ‘ E. barbatula   ’) tandis que ceux des Mascareignes ont des frondes membraneuses, souvent plus petites et à marge entière à sinueuse. Dans leur aire de distribution, chacune de ces deux espèces montre une morphologie constante. À Madagascar, où les deux espèces sont présentes et vivent en sympatrie dans la région Nord, des formes intermédiaires n’ont à ce jour jamais été observées; raison pour laquelle les deux taxons sont maintenus séparés.

Les écailles du rhizome de Polypodium uluguruense Reimers   (synonyme de Grammitis uluguruensis (Reimers) Copel.   ) sont lancéolées à ovées-lancéolées, à marge munie de poils glanduleux. Dans le système de classification adopté dans cet article, la morphologie des écailles du rhizome sépare les deux genres Enterosora   et Grammitis   . Les écailles de Enterosora   sont glanduleuses ou pileuses, celles de Grammitis   sont glabres (cf. clé des genres dans cet article). Polypodium uluguruense Reimers   doit être reclassée au sein du genre Enterosora   .

Enterosora uluguruensis (Reimers) Rakotondr. & Parris   , comb. nov., considérée à ce jour comme endémique de Tanzanie, est signalée pour la première fois à Madagascar. Elle a été observée et récoltée dans les forêts sempervirentes primaires des régions Nord et Centre-nord de l’île, entre 1080 et 2000 m d’altitude.

Kingdom

Plantae

Phylum

Tracheophyta

Class

Polypodiopsida

Order

Polypodiales

Family

Polypodiaceae

Genus

Enterosora

Loc

Enterosora uluguruensis (Reimers) Rakotondr. & Parris

Rakotondrainibe, France, Jouy, Alain, Rouhan, Germinal, Bauret, Lucie & Parris, Barbara S. 2018
2018
Loc

Grammitis uluguruensis (Reimers)

Copel. 1952: 135
1952