Proceratium europaeum Forel,

Forel, A., 1905, Miscellanea myrmicologiques, II (1905)., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 49, pp. 155-185: 177-178

publication ID

4001

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/EC68A5F2-BD31-C709-2C98-6DDE29BB7F78

treatment provided by

Christiana

scientific name

Proceratium europaeum Forel
status

 

Proceratium europaeum Forel  HNS  .

- [[ male ]]. - Long. 3,5 mill. - Man- dibules grandes, triangulaires, avec une dent apicale et un ou deux denticules peu distincts au bord terminal. Elles sont subopaques, avec des points et quelques stries. Tete convexe devant, un peu plus large que longue, a bord posterieur arrondi, mais mar- que. Epistome tronque comme chez l'ouvriere, ayant au milieu, devant, au sommet de la partie tronquee, un avancement triangu- laire analogue a celui de l'ouvriere. Aretes frontales rapprochees, assez elevees, faiblement divergentes. Les scapes atteignent le bord occipital. Antennes de treize articles. Articles du funicule cylindriques , subegaux, environ deux fois plus longs qu'epais, sauf le premier qui est plus court, et le dernier qui est plus long que les autres. Les yeux occupent moins de la moitie des cotes de la tete. Mesonotum sans sillons convergents, ne depassant pas le pronotum devant. Metanotum subcubique. Face declive verticale, plus longue que la basale. N oe ud semblable a celui de l'ouvriere, mais plus epais et plus bas; tout le pedicule un peu plus allonge, avec la dent de dessous (appendice) plus obtuse. Abdomen conforme comme chez l'ouvriere, mais le deuxieme segment, quoique tres convexe en dessus et a plaque ventrale fort courte, ne se recourbe pas en avant a son extremite posterieure, de sorte que les autres segments sont simplement diriges en bas.

Dessus de la tete et metanotum subopaques, irregulierement reticules-ponctues ou rugueux. Occiput derriere, le reste du thorax et le pedicule densement ponctues; abdomen luisant avec des points espaces.

Pubescence adjacente, jaunatre, peu dense, ne cachant pas la sculpture, mais distincte partout sur le corps et les membres, de meme que la pilosite dressee qui est fort courte, d'un jaune rous- satre.

Noiratre; patteset antennes brunes; moitie peripherique des man- dibules, extremite de l'abdomen, tarses et articulations d'un jaune roussatre.

Ailes courtes, brunes, pubescentes, avec la tache marginale large, une grande cellule cubitale, une cellule discoidale et la cellule radiale fermee. La nervure transverse s'unit au rameau cubital externe, non loin de sa base.

Jusqu'ici le [[ male ]] du P. melinum Rog.  HNS  etait seul decrit; les caracteres generiques sont fort semblables a ceux de l´europ oe um. Dans le temps, j'avais considere comme soldat du P. europaeum  HNS  une forme de Sysphingta recoltee dans les momes parages. M. Emery croit pouvoir maintenir le genre Sysphingta, et j'ai donne provisoirement (Ann. Soc Ent. Belg., 1899) le nom de Mayri  HNS  au dit soldat suppose. Je ne suis cependant pas encore tout a fait rassure, et ne le serai que lorsqu'on aura decouvert un vrai nid de Sysphincta  HNS  sans Proce- ratium ou de Proceratium  HNS  sans Sysphingta  HNS  , avec les sexes ailes. Je ne puis non plus absolument garantir que le [[ male ]] 1 ci-dessus, recolte isolement comme les [[ worker ]] et [[ queen ]] d'Europe l'ont ete jusqu'ici, ne soit pas le [[ male ]] de la Sysphingta Mayri  HNS  ,

Trieste (Graeffe).