Wheeleria, Forel, A., 1905

Forel, A., 1905, Miscellanea myrmicologiques, II (1905)., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 49, pp. 155-185: 171

publication ID

4001

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/F9BEDB13-2C50-23C7-466B-6CCAD1C242C7

treatment provided by

Christiana

scientific name

Wheeleria
status

nov. gen

WHEELERIA  HNS  nov. gen.

[[ queen ]]. - Mandibules a bord terminal un peu concave et (autant qu'on peut le voir) ayant 4 a 5 dents. Epistome largement echancre devant, avec une depression longitudinale peu apparente au milieu, prolonge entre les aretes frontales. Celles-ci courtes, a peine diver- gentes, formant devant un lobe arrondi, subvertical. Aire frontale triangulaire. Sillon frontal distinct, atteignant l'ocelle anterieur. Tete profondement echancree derriere en angle rentrant. Les lobes occipitaux, de chaque cote de l'echancrure, presque anguleux, prolonges en dessous en protuberance mousse, comme chez le Strongylognathus testaceus  HNS  ou le Camponotus compressus  HNS  . Antennes de 12 articles greles; la massue est composee de 4 articles longs, greles et cylindriques. Les trois premiers articles de la massue sont subegaux, le dernier moins long que les deux prece- dents reunis. Le mesonotum forme devant une bosse arrondie, avancee en avant-toit, et depassant considerablement le pronotum. Metanotum assez bas, inerme. Premier n oe ud du pedicule petiole devant. Les deux n oe uds squamiformes et echancres au sommet. Abdomen un peu deprime, tronque devant, en ovale allonge. Pattes longues et greles. Corps presque glabre, tres finement sculpte.

Ce genre est proche parent de Monomorium  HNS  , mais il s'en distingue par la conformation des antennes et de la tete. C'est probablement un derive parasitaire du genre Monomorium  HNS  .